PROMOTION EXCEPTIONNELLE DE -15% sur tous nos produits

NOTRE ENGAGEMENT

© El Camino de Los Altos

Formations

Les ateliers ont lieu directement dans les 11 communautés villageoises faisant partie de l’association El Camino de Los Altos.
Animés par des professionnelles du textile, ces ateliers peuvent être en lien direct avec le développement de nouvelles collections mais également dans le but de formation autour des différents métiers du textile : découverte de nouvelles techniques en tissage, de la sérigraphie, apprentissage de l’écriture textile. Des ateliers de teinture naturelle sur laine sont proposés aux tisserandes spécialisées dans ce domaine pour une réappropriation de techniques ancestrales oubliées.
Les femmes y participent activement pour perpétuer leur savoir-faire et assurer leur indépendance. Solidarité et confiance réciproque fondent nos relations et nos actions. Nous partageons nos compétences, nos savoir-faire, nos connaissances pour construire un projet collectif.

© El Camino de Los Altos

Espaces collectifs

Le siège de l’association El Camino de Los Altos est un espace de vie pour les tisserandes participant à leur évolution et leur bien être. Des ateliers d’alphabétisation et d’apprentissage de la lecture et de l’écriture du Tsotsil, langue maya parlée par les femmes, ont été menés par l’association ECLA.
Au siège social de l’association ECLA, nous avons construit une « ludothèque », une bibliothèque ainsi qu’un dortoir pour les tisserandes et leurs enfants.
En collaboration avec l’association civile mexicaine Programa VACA A.C., nous avons construit un atelier communautaire dédié au travail traditionnel de la laine. Ce projet a été réalisée collectivement, entre les femmes, des volontaires et les équipes de Programa VACA A.C. et ECLA. Cette construction a été édifiée selon des techniques traditionnelles et vernaculaires, dans le respect de l’environnement.

© Jeoffrey Guillemard

Éthique

L’association s’engage à procurer une activité régulière et durable pour les tisserandes. Elle garantie aussi une rémunération juste, en accord avec les principes du commerce équitable. Les tisserandes participent activement à l’élaboration des prix de leurs produits, elles connaissent le cheminement du prix depuis le coût des matériaux jusqu’au prix pratiqué en boutique. Elles sont inclues dans tous les processus. Chaque textile est signé du nom de l’artisane et de sa communauté.
La transparence est au cœur de nos préoccupations.

© El Camino de Los Altos

Les femmes tissent chez elles : le temps passé à tisser sur leur métier à ceinture pré-hispanique est intégré dans leur journée, dans leur rythme de vie et celui de leur village. En respectant le mode de vie des tisserandes, l’association contribue à l’amélioration de leurs conditions de vie sans pour autant créer de rupture brutale avec leurs traditions, il n’y a pas de déstructuration de leur tissu social.

El Camino & El Camino de Los Altos sont particulièrement attentives à la conservation du patrimoine de ces femmes mayas. L’association travaille avec 5 municipios (communautés) ce sont donc 5 savoir-faire à respecter et préserver.

© Jeoffrey Guillemard

L’association a reçu de nombreux soutiens en reconnaissance
de son action en faveur des femmes.