NOTRE HISTOIRE

© El Camino de Los Altos

Le projet

En 1996 Véronique Tesseraud, designer textile, crée El Camino, association française à but non lucratif qui réunit un groupe d’amies, professionnelles du textile, coloristes et graphistes. Elles mettent alors leur savoir-faire et leur talent au service de tisserandes mayas des hauts plateaux du Chiapas, état du sud-est du Mexique.

En janvier 2009, d’un désir commun entre tisserandes et designers, El Camino décide de créer à San Cristobal de las Casas (Chiapas) l’association civile mexicaine El Camino de Los Altos (ECLA). Le centre ouvre ses portes en mars 2009 pour et avec 130 femmes de communautés tsotsiles et tseltales.

L’Etat du Chiapas, à la frontière avec le Guatemala, est une des régions les plus riches en traditions textiles du Mexique, et sa population indigène est une des plus pauvres et des plus marginalisées du pays. Les tisserandes d’ECLA vivent et travaillent dans les municipios de Chamula, San Andres Larrainzar, Pantelho, Oxchuc et Zinacantan; des villages dispersés dans les montagnes autour de San Cristobal de Las Casas.

© El Camino de Los Altos

Tisserandes mayas et designers françaises élaborent ensemble une collection textile unique en fusionnant design contemporain et patrimoine maya, dans le respect du savoir-faire et des motifs traditionnels, tout en proposant une gamme de couleurs raffinée.
Ensemble elles font vivre à San Cristobal de Las Casas, un lieu de formation, valorisation et transmission de l’art ancestral du tissage sur métier à ceinture pré-hispanique, un lieu où professionnaliser leur activité, développer la création et la commercialisation; enfin un lieu solidaire, contribuant à l’amélioration des conditions de vie des tisserandes et leur famille tout en offrant à chacune des opportunités de développement personnel.

© El Camino de Los Altos

À propos de la fondatrice

Véronique Tesseraud est designer textile spécialisée en chaîne et trame. Passionnée de textile, elle fait ses études de design à la Ciudad de México puis rentre en France et intègre la Manufacture des Gobelins où elle sera licière pendant six ans. Puis elle continue sa formation et suit un troisième cycle en spécialisation tissage à l’ENSCI (Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle), à Paris. Parallèlement elle continue de voyager au Mexique et découvre au Chiapas la richesse artisanale des tisserandes mayas ainsi que leur précarité et leur exclusion. Elle créé alors El Camino et plus tard El Camino de Los Altos, pour mettre en lumière le savoir-faire de ces femmes, croiser les cultures, partager, échanger et créer un lieu solidaire et alternatif.

© El Camino de Los Altos

Ana Gonzales de La Cruz et Véronique Tesseraud, cheminent ensemble depuis 2009 et sont en charge du bureau de l’association El Camino de Los Altos.

Cultures croisées

EL Camino & El Camino de Los Altos sont des associations multiculturelles, où la sensibilité, la créativité et le professionnalisme de chacune nourrit la diversité des textiles et des collections. Tisserandes et designers cheminent collectivement et échangent leurs connaissances à travers des outils mis en place spécifiquement pour l’association et ses bénéficiaires et ce depuis plus de 20 ans maintenant. La diversité trouve un langage commun dans le tissage, le design textile, la couleur.

© El Camino de Los Altos – © Takashi Uchikawa